Conseil blogging : débuter un blog

Pourquoi bloguer ? Quels sont les avantages que vous pouvez en retirer ?

Petit tour d’horizon :

  •         Pour votre « personal branding » : un blog est une vitrine de votre savoir-faire
  •         Pour votre e-réputation : le blog est l’un des piliers de la constitution de votre identité numérique, participe à votre référencement (en tant que professionnel) sur le web et vous permettra d’échanger avec les internautes
  •         Parce que vous pouvez noter votre blog dans la rubrique « expériences professionnelles » de votre CV. Une expérience à mettre en valeur, puisqu’elle couvre  différents domaines comme la communication, le marketing, le réseautage, la gestion de son temps, etc.
  •         Pour la constitution d’un réseau : d’autres professionnels, de clients potentiels…
  •         Afin de prouver votre rigueur : alimenter un blog demande une véritable organisation ainsi que de la régularité
  •         Parce que vous boostez votre créativité, en trouvant des idées d’articles
  •         Pour apprendre à répondre aux besoins de « clients » (vos lecteurs)
  •         Pour la valorisation : de votre passion, de vos compétences. Un blog, qui peut être vu comme une activité complémentaire, est aussi un moyen de développement de soi
  •         Pour votre employabilité : si vous constituez une liste d’abonnés, vous disposez de contacts qualifiés qui peuvent intéresser votre employeur.

Conseil blogging

Se former :

  • Se former à la lecture rapide

S’entraîner à lire plus vite, tout en conservant sa capacité de compréhension, permet donc de passer moins de temps sur un document ou un livre, d’en lire donc un plus grand nombre. Sachez en outre qu’on lit en général plus vite un document papier qu’affiché à l’écran.

Comment procéder ? Petit tour d’horizon de 3 méthodes de base :

  • Utiliser un guide visuel. Dans son interview de Nicolas Lisiak (Goyourmind.com), Nicolas Pène explique que pour lire plus vite, on peut d’abord s’aider d’un guide visuel : « ça peut être un stylo, ça peut être mon doigt et je balaye le texte ligne par ligne et mes yeux vont suivre, et c’est vraiment une aide parce que parfois on commence à penser à autre chose pendant la lecture et puis ça permet de mieux nous repérer dans le texte ».
  • Stop à la subvocalisation! Entendez-vous cette petite voix dans votre tête qui lit mot à mot cet article sous vos yeux ? (ou peut-être même lisez-vous à voix haute les textes quand vous avez besoin de vous concentrer?) Et bien, cela vous ralentit puisque, comme l’explique François Richaudeau dans son livre « Méthode de lecture rapide » , l’oreille est moins rapide que l’oeil. Si vous attendez que votre oreille perçoive l’objet de votre lecture, vous obligez votre oeil à attendre… et perdez ainsi du temps. Je vous invite à ce stade, à lire le résumé partiel du livre de F. Richaudeau sur le site Autourdulivre.fr
  • Faire un choix entre lecture intégrale et lecture sélective. A moins que vous ayez un roman sous les yeux, et que vous souhaitez en faire une lecture complète pour votre plaisir, la lecture intégrale est rarement nécessaire! Pour les documents professionnels, vous pouvez utiliser une lecture sélective et ainsi procéder en 2 temps :
    1> la lecture de repérage, qui consiste à repérer des mots-clefs dans le document. Cela suppose évidemment que vous avez en amont défini vos mots-clefs, puis déterminé ce que vous recherchez dans le texte. Cette première étape vous permettra de décoder et deviner l’orientation du document.
    2> la lecture d’écrémage, vise à réduire le nombre de mots lus (et même de paragraphes ou de pages entières). C’est ce que vous faites en général naturellement quand vous voyez que l’auteur digresse (exemple : une très longue description d’un paysage, alors que ce n’est pas l’objet principal du livre). « Un écrémage bien fait augmente la compréhension au lieu de rendre la lecture superficielle » (Marie-Claude Soulagnet-Bascou)
  • Quels moyens pour se former à la lecture rapide ?

Il existe 3 principaux moyens pour se former à la lecture rapide.
– suivre une formation spécialisée
– lire un ouvrage de référence (F. Richaudeau)
– utiliser un logiciel de formation à la lecture rapide

  • Se former à mieux utiliser son clavier

Pour augmenter sa productivité, un blogueur fera le nécessaire pour utiliser au mieux ses dix doigts et son clavier. Roget.biz vous propose une sélection de plusieurs sites gratuits dédiés à l’apprentissage.
En attendant vous pouvez commencer par un test de rapidité : http://10fastfingers.com/typing-test/french Puis vous rendre sur ce site : http://keybr.com/ .Notez que la première chose à intégrer sera la position de vos doigts.

Laisser un commentaire